Si on avait quelques doutes concernant le nouveau parc paysager, preuve est faite, photos à l'appui, qu'il ne s'agira pas d'un terreau propice au développement d'une végétation luxuriante...l'épaisseur et la couleur ocre de la terre pourront à la rigueur convenir à un beau parterre de roses, comme sur l'ile de Puteaux ou à une allée de palmiers resplendissants comme ceux de la rue de la république.La mairie de Puteaux aurait elle anticipé le réchauffement de la planète?

19_04_1119_04_319_04_219_04_419_04_7

Seul la partie ouest au fond du parc, pourra bénéficier d'une profondeur de terre de 1 m environ pour y faire pousser quelques arbustes.

Une autre question: pourquoi une bâche en plastique pour recouvrir une sous-couche de gravillon?

Aurait on constaté le coté inévitable de ces flaques d'eau et essayer d'y remédier avec les moyens du bord?

Bref, les travaux ont redémarré mais pourquoi ces 4 mois d'arrêt entre décembre et mars? On aurait pu éviter un deuxième printemps de nuisance aux riverains (poussière et bruit)